Médiation en économies d'énergie et d'eau

Quelques chiffres de l'année 2019:

36% d'hommes et 64% de femmes

dans l'équipe

67% de sorties dynamiques

dont 25% d'emplois durables

Les compétences développées

au sein de Croix-Rouge insertion - LogisCité

Contrôle et diagnostic technique du bâtiment

  • Technique d'amélioration énergétique du bâtiment

  • Propriété des matériaux de construction

  • Techniques de prélèvement et d'analyses

  • Efficacité énergétique

Action sociale

  • Techniques d'écoute et de relation à la personne

  • Techniques de communication

  • Techniques pédagogiques

  • Méthode d'enquêtes

  • Caractéristiques socio-culturelles des publics

  • Dispositifs d'aide sociale

Téléchargez l'analyse de poste

" L'expérience chez LogisCité a été enrichissante dès le premier jour."

 Notre mission chez LogisCité "permet de créer du lien social, les gens chez qui l’on va sont parfois isolés, handicapés, en situation de grande précarité."

Ce parcours d'insertion

vous intéresse ?

Entreprise d'insertion implantée à Pantin (93) depuis Janvier 2016, LogisCité accompagne les ménages franciliens en précarité énergétique en leur apportant des solutions concrètes pour réaliser des économies d'énergie et d'eau. Ces solutions sont apportées par des médiat.rice.eur.s en économies d'énergie, formé.es, encadré.es et accompagné.es par LogisCité dans le cadre de leur contrat d'insertion professionnelle.

La formation initiale

Les médiateurs en économies d’énergie sont recrutés en Contrat à Durée Déterminée d’Insertion pour une période allant de 6 mois à 24 mois, 35 heures par semaine.

Leur mission consiste à aller à la rencontre des ménages bénéficiaires ; d’établir un diagnostic socio-technique des usages et des consommations d’énergie, et de prodiguer les conseils adaptés (écogestes, puissance nominale souscrite etc.). En fin de visite ou lors d’une seconde visite, les médiateurs offrent et installent au domicile des équipements économes (mousseurs, lampes led etc.). Ils rédigeront ensuite un rapport de synthèse, dont un exemplaire est remis au ménage ; des orientations concernant l’accès aux droits peuvent être conseillées et des remontées d’informations peuvent être faites aux partenaires en fonction des situations rencontrées.

Les compétences clefs requises pour réaliser ces missions sont d’une part l’acquisition de savoir-faire concernant les techniques de communication, de conduite d’entretien (aller vers) comprenant le relevé de données techniques et sociales (sur tablette) ; et d’autre part l’acquisition de connaissances techniques du bâti (installations et équipements électriques, eau et gaz, isolation, etc.) et des dispositifs administratifs sociaux (services hygiène, CCAS, etc.). 

Tous les salariés reçoivent une formation initiale, nécessaire à la prise de poste, s’étalant sur deux mois.

Pendant cette période, les salariés reçoivent des éléments théoriques ainsi qu’une formation pratique sur le terrain. Cette période est celle de l’observation, pendant laquelle les salariés ne sont pas autonomes dans la réalisation des missions.

La formation théorique, d’une durée 50h doit permettre d’acquérir les compétences adaptées à la situation de travail, comprenant des modules variés sur l’énergie et les équipements, sur la psychologie, diverses techniques de communication pour adapter le discours aux ménages en situation de précarité énergétique, sur le comportement pour savoir rentrer au domicile des bénéficiaires,La théorie est complétée d’une formation pratique réalisée par l’encadrant technique directement sur le terrain.

 

En complément, les salariés fraîchement arrivés passent une habilitation électrique après avoir reçu une formation de 2 jours, leur permettant d’installer des équipements lors des visites.

La mission

En tant que médiatrices ou médiateurs en économie d'énergie et d'eau, nos salarié.es ont pour mission de sensibiliser à la maîtrise des consommations d'énergie et d'eau.

A l’issue de leur formation, les médiateurs en économies d’énergie sont en mesure de réaliser les missions, d'adopter un discours non stigmatisant face aux ménages et d'évaluer les situations socio-économiques, leur mode de vie et pratiques quotidiennes, d'identifier les principaux postes de consommation d'énergie et d'eau. 

Leur mission principale est de réaliser des diagnostics socio-techniques au domicile de ménages en précarité énergétique, ils réalisent également des actions de repérage des ménages comme des permanences (en centres sociaux ou pieds d'immeuble), ou encore des actions de sensibilisation en porte-à-porte par exemple. Après chaque visite, un diagnostic est réalisé et un rapport est remis au ménage ainsi qu'aux partenaires, de façon à rappeler les conseils et les économies réalisables